• Ma participation cette semaine pour
    la communauté de Maimiti

    " Le tableau du Samedi "

        michael-rozenvain.jpg   

    Après avoir fait des études à l’école d’art de Kiev, sa ville natale, il poursuit sa formation artistique à l’Académie des arts appliqués de Lvov. En 1990, Rozenvain immigre en Israël. Depuis, il a participé à un bon nombre d’expositions autant collectives qu’individuelles. Parallèlement à sa production picturale, l’artiste est très actif dans la création de fresques et d’œuvres monumentales dans divers édifices publiques tels que de grandes bibliothèques et de prestigieux hôtels. Depuis 2006, Michael Rozenvain vit au Canada. Son atelier est situé à Toronto.

    Des thèmes comme la Méditerranée, les scènes de rue, les cafés et les orchestres nous sont présentés tels qu’imaginés à travers une fenêtre. Ces décors offerts en plongée regorgent de couleurs vives et de textures riches. Rozenvain se distingue par le raffinement de son geste et par son sens pour la composition.


       


    20 commentaires
  •  

     Pour la communauté " Le tableau du Samedi "
    gérée par Maimiti


    Mon choix et coup de coeur de cette semaine

                coucher-de-soleil-monet-etretat.jpg
    Coucher de soleil à Etretat - 1883
    Claude Monet


       
    Entre 1883 et 1887, Claude Monet séjourne régulièrement à Etretat. Les falaises le fascinent; leur savant modelé qui piège et pulvérise la lumière. Il en tire prétexte pour retravailler et approfondir son art, l’affiner jusqu’à atteindre son exacte sensation. En longeant le littoral, il commence par repérer quelques points de vue, s’attarde sur la plage, gagne les hauteurs; il observe la course du soleil, les allées et venues des bateaux, la furie des embruns qui s’étouffent dans la craie; il goûte à la volupté du paysage avant d’en faire son sujet d’étude. D’Etretat, Monet rapportera une cinquantaine de toiles. Il peint la falaise d’Amont, les bateaux, la falaise d’Aval et son aiguille jusqu’au Cap d’Antifer, et surtout la Manneporte : cette arche magistrale qu’il ne se lasse pas d’ausculter. Pour l’admirer d’encore plus près, il tente même de s’aventurer à ses pieds jusqu’à ce jour où « une énorme vague » vint le surprendre, lui, et tout son matériel. « Je me suis vu de suite perdu, car l’eau me tenait, », racontera-t-il « mais enfin, j’ai pu en sortir... ma palette restée à la main m’était venue sur la figure ».

    Avec ardeur et par tous les temps, Monet se laisse tout entier absorber par son motif, livré corps et âme à sa peinture, alternant les vues d’ensemble et les effets zoomés. Il est à l’affût de la moindre empreinte que pourrait laisser dans le paysage la fuite précipitée des heures.
        


    28 commentaires
  • Cette semaine, pour la communauté " Le tableau du Samedi "gérée par Maimiti, je vous propose un diaporama avec les créations de l'artiste peintre québécois, Robert Savignac.


    Robert Savignac est né en 1946. Montréalais d'origine, il demeure attaché aux quartiers de cette ville qu'il représente avec virtuosité. Dans sa peinture, Savignac réinvente la ville en évoquant les parcs de quartiers, les jardins florissants, les balcons chargés de boîtes à fleurs, les pelouses vertes de plaisirs estivaux et autres preuves de la fécondité terrestre.

    Son oeuvre, peinte à l'huile, propose des visions joyeuses de lieux invitants où le monde végétal s'offre en oasis au milieu du macadam qui nous entoure. Dans ses tableaux délibérément inhabités, l'arbre et les fleurs sont maîtres. À travers sa production, le peintre veut livrer un message de joie, d'optimisme. Ce qui se traduit par une avalanche de couleurs sur ses toiles, où la fleur contraste avec les verts des feuillus. Ses oeuvres sont ensoleillées, pimpantes, rafraîchissantes.


         


               

    22 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique