•  

    Ma participation cette semaine pour la communauté de Maimiti

    " Le tableau du Samedi "

    miroir.jpg
    " Miroir naturel "


    Peintre autodidacte, née en 1964 à Baie-Comeau, Kathy Clavette habite aujourd’hui la ville de Québec. En 1984, elle termine un diplôme d’études collégiales en génie civil et occupera, cette même année, un poste de dessinatrice technique. Ce métier ne lui permettant pas d’exprimer sa créativité à son plein potentiel, elle décide, après six ans, d’opter pour la peinture. Clavette y trouve la liberté d’expression désirée et ses toiles présentent des fleurs multicolores savamment disposées. Depuis lors, elle consacre sa vie à la peinture, de façon professionnelle. Des champs de fleurs que l’artiste aime toujours à peindre, Kathy Clavette développe de nouvelles compositions florales où un subtile mélange d’élégance et de sobriété imprègnent instantanément le regardeur.


    Couverture médiatique :
    Magazin’Art, édition printemps 2007


    15 commentaires
  • Lena-Sotskova-peintre.jpg

    Lena est née en Sotskova Moscow Moscou  en 1963. Le seul enfant de ses parents et descendants d'une des générations de l'aristocratie russe, Sotskova a bénéficié de l'immersion de l'art et de la culture à travers des artistes, des musiciens, des acteurs et fréquemment en visite chez ses parents. Avec la musique classique, les peintures de maîtres anciens, et des sculptures qui l'entourent, les instincts artistiques et créatives de Sotskova ont vite gagné. Beaucoup voyagé avec ses parents, et plus tard par elle-même, Sotskova a visité Florence, Paris, Londres, plusieurs capitales asiatiques, et de nombreuses régions de son pays natal, la Russie. Cette exposition à la diversité des cultures, riche et vaste de siècles d'art et de la musique mondiale a continué de façonner ses propres qualités artistiques.

    Elle a commencé à peindre à l'âge de quatre ans ce qui a poussé ses parents à rechercher une éducation formelle pour elle dans une école d'art et à travers des leçons privées d'artistes extrêmement talentueux et très acclamés. L'étude de la musique et de l'art en même temps jusqu'à l'âge de dix-sept, gravitaient Sotskova sur la toile. Ses interprétations célèbrent son amour pour les beaux-arts à travers l'exploration continue des musiciens et des danseurs comme des sujets.    
       

    lena-sotskova.jpg



    À un jeune âge, Lena a déjà compris que son don de talent seul ne suffit pas pour devenir un maître, et donc elle prend son éducation très au sérieux : Sotskova gagne l'entrée dans l'université d'art la plus compétitive de la Russie. Nommée d'après le comte Stroganoff, cette université d'élite accepte seulement un élève à tous les trois cents candidats. Durant ses six années à l'université, elle a étudié (parmi beaucoup d'autres disciplines) l'histoire des styles, des techniques de l'art du monde de l'art, les maîtres de la Renaissance et des méthodes de peintures d'icônes comme dans les églises russes.

     


    13 commentaires
  • Cette semaine, pour la communauté " Le tableau du Samedi "gérée par Maimiti, je vous propose un tableau de l'artiste peintre, Vally.


    geisha-quatre.jpg

       
    Impressionnants, les personnages peints par Vally. 
    Prêts à s’échapper de la toile. Ils s’imposent… Par leur taille d’abord : Vally aime les grands formats. Par leur regard, parfois. Qui vous scrute et vous électrise. Par leur attitude, aussi. Souvent provocante. Qu’elle soit séductrice ultra féminine ou un brin garçonne. Qu’elle soit masculine, martiale et percutante. Ce ne sont pas des portraits que Vally réalise de son habile pinceau suggestif et réaliste. Plutôt des archétypes. Ou des allégories. Modernes icônes qui disent notamment combien les femmes sont fortes, fières, résistantes, solidaires, rebelles peut-être. Vally est fascinée par la place qu’elles ont toujours tenu dans les sociétés. Et si elle peint des geishas, par exemple, ce n’est pas par souci d’exotisme, mais parce que le rôle et l’histoire de ces « femmes de l’art », détentrices d’un savoir, (de « gei », la culture et « sha », la personne, en langue japonaise) la passionnent.


    20 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique