•  

    Câlins

     

    Donner des câlins, c’est un art qui se fait rare. Pourtant, un simple câlin de quelques secondes peut permettre de diminuer le niveau de stress et d’abaisser la tension artérielle, contribuant ainsi à la santé de votre coeur.

    L’art du câlin s’apprend. En donnant cinq câlins par jour, vous verrez la méfiance des gens se transformer en sollicitude et en joie. Cela favorisera vos échanges tout en mettant une touche de gaieté dans votre vie et dans celle des gens qui vous entourent.

    D’ailleurs, lors d’une naissance, les parents sont encouragés à cajoler leur bébé et à faire un contact peau à peau avec lui, un peu la manière d’un kangourou. Quoi de mieux qu’un câlin qui dure des heures!


    34 commentaires

  • Étant diabétique depuis quelques années
    (hérédité de ma mère)

    je poste cet article qui explique le diabète de type 2.

    Le diabète de type 2


    Le diabète de type 2 est une maladie caractérisée par une hyperglycémie chronique, c’est-à-dire par un taux trop élevé de glucose (sucre) dans le sang. Cette maladie survient généralement chez les adultes avançant en âge, et touche davantage les personnes obèses ou ayant un surplus de poids.


    Chez un individu sain, le contrôle de la glycémie se fait par l’insuline, une hormone sécrétée par le pancréas. L’insuline permet l’entrée du sucre dans les cellules pour qu’il soit utilisé comme carburant, particulièrement dans les muscles et le foie. Chez une personne atteinte de diabète de type 2, l’organisme devient incapable de réguler la glycémie, c’est-à-dire le taux de glucose dans le sang. C’est alors que la glycémie s’élève (on parle d’hyperglycémie). À long terme, si la glycémie n’est pas abaissée par des traitements, cela peut causer de graves problèmes de santé, en particulier des problèmes cardiovasculaires.


    Cette maladie chronique demande un traitement individualisé et une surveillance étroite par la personne atteinte et l’équipe médicale. Les saines habitudes de vie sont à la base du traitement. Si ces habitudes ne suffisent pas à faire baisser la glycémie, des médicaments peuvent être utilisés.

    Comme le diabète de type 2 s'accompagne rarement de symptômes à ses débuts, on le découvre souvent de façon fortuite au cours d’un examen médical de routine. Des tests de glycémie permettent de le détecter : un test de glycémie à jeun ou au hasard et, parfois, un test d’hyperglycémie provoquée. Ce dernier test consiste en une lecture de la glycémie 2 heures après avoir ingéré un jus sucré contenant 75 g de glucose. Souvent, la glycémie à jeun s’élève progressivement au fil des années et passe d’un taux normal à un état intermédiaire de prédiabète, puis au seuil diabétique.

    La glycémie peut être mesurée par une prise de sang ou estimée grâce à un lecteur de glycémie(glucomètre), qui permet d’analyser la glycémie sur une goutte de sang prélevée au bout du doigt. Même si les résultats sont normaux, il est habituellement recommandé de passer ces examens à intervalles réguliers afin de dépister la maladie le plus tôt possible.

    À long terme, plusieurs diabétiques voient leur état de santé s’aggraver en raison de leur maladie, surtout si le diabète n'est pas bien contrôlé et suivi. En effet, une glycémie élevée de façon chronique endommage peu à peu les nerfs et les vaisseaux sanguins, principalement aux yeux et aux reins. Le diabète peut ainsi être à l’origine de maladies cardiovasculaires, d’une perte de vision irréversible, de douleurs en raison d’atteintes des nerfs ou d’insuffisance rénale. 


    25 commentaires