• Communiquer sans blesser

    Chuchoter avec son coeur ou crier avec son ego ?

    Quand deux egos se rencontrent, la discussion à la recherche d’une solution gagnante est souvent difficile, voire impossible. S’ensuit un dialogue de sourds, où chacun veut avoir raison, où chacun tente de prouver à l’autre qu’il a tort, où l’on se justifie constamment, allant même parfois jusqu’à faire preuve de mauvaise foi pour pouvoir prendre l’autre en défaut.

    Plus la distance se crée entre les deux personnes, plus le ton monte pour pouvoir se faire entendre. Et paradoxalement, plus le ton monte, moins l’autre nous entend. Il devient difficile alors de communiquer sans blesser.

    Deux egos qui s’opposent, c’est comme deux coqs qui s’affrontent dans une basse-cour, chacun gonflant ses plumes et donnant des coups de becs pour tenter d’impressionner ou d’intimider l’autre. L’issue de ce genre de discussions, c’est que chacun y perd des plumes, qu’il y a toujours au moins un perdant et que le gain est illusoire pour celui qui se croit gagnant. En effet, combien de relations perdons-nous parce que la discussion est restée au niveau de l’ego et n’est jamais allée au niveau du cœur? Certes, peut-être croyons-nous avoir eu raison, avoir remporté la bataille mais il est possible aussi que nous ayons perdu la guerre.

    Il n’y a pas de gain à tenir ce genre de dialogue : parfois, le silence est même ce qu’il y a de mieux à s’offrir, le temps que les cœurs s’ouvrent et aient envie de se rapprocher.

    Quand deux cœurs se rencontrent, c’est un tout autre langage que nous parlons. C’est exactement comme apprendre une nouvelle langue : on cherche les bons mots, on fait attention de ne pas se tromper, on soupèse chaque parole pour être sûr qu’elle reflète bien ce que nous voulons dire, on s’excuse si on ne s’est pas exprimé correctement.

    Le langage du cœur est le seul possible quand vient le temps d’avoir une discussion avec les personnes que l’on aime ou auxquelles on tient, quand nous cherchons à débloquer une situation difficile, quand nous voulons guérir un conflit.

    C’est en se recentrant constamment au niveau du cœur, dans l’amour, qu’une discussion peut être porteuse de bienfaits pour ceux qui la tiennent. Plus deux cœurs se rapprochent et moins il leur est nécessaire de parler fort pour se faire entendre. Les mots d’amour ne sont-ils pas justement chuchotés?

    Entre chuchoter avec son cœur ou crier avec son ego, le choix est simple. Le premier nous rapproche du bonheur alors que le second nous en éloigne.

     

    « SANTÉ !Un petit bonjour ! »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    28
    Dimanche 8 Novembre 2015 à 18:15

    Bonjour Mireille        ton texte est magnifique et tellement réaliste !  bonne soirée.      bisous 

    27
    Samedi 24 Octobre 2015 à 18:28

    Juste un mot "magnifique"

    26
    Jeudi 22 Octobre 2015 à 20:55
    angelyz
    C est dommage que tu n'ecrives plus mais oui, y a fb ;)
    Je t'embrasse
    25
    Lundi 7 Septembre 2015 à 16:54

    Coucou,

    Voilà bien longtemps que je ne suis pas passée sur ton blog mais je te suis sur facebook, Isabelle la Blogueuse, c'est aussi moi :-)

    Je comprends ta migration sur eklablog, je suis très déçue et en colère contre over-blog qui a "détruit" mon blog, après tout ce travail, ça me rend triste et colérique.

    Au plaisir de se retrouver aussi sur les blogs 

     

    24
    Martine
    Dimanche 30 Août 2015 à 07:07

    Sous ce billet qui parle de communication, la tienne a cessé. Dommage. Tes articles étaient toujours très intéressants.


    J'espère que tu vas bien.


    Bises


    Martine


     

    23
    Vendredi 28 Août 2015 à 10:35

    Pas mal ton  article !Lorsque mon époux crie , je crie .Ensuite il part en claquant la porte et boudera . Par la suite je reprendrai le cours de la discussion et là nous nous mettrons d'accord .J'adore !! Bisous et belle journée à toi !!

    22
    Mercredi 8 Avril 2015 à 08:48

    Bonjour Mireille,


    C’est tout à fait vrai ce que tu dis. Cela semble frappé au coin du bon sens. Et pourtant... ce cœur, nous ne l'écoutons pas assez...


    Merci Mireille


    Douce journée à toi


    Bises


    smile

    21
    Samedi 7 Mars 2015 à 08:02

    je supose que tu as arrêté le blog ! bisous et soignes toi bien

    20
    Jeudi 5 Mars 2015 à 11:07

    Bonjour, je découvre ton blog qui est  très intéressant.Concernant ton article, je trouve que parfois lorsque deux caractères s'affrontent la communication est difficile, chacun voulant avoir raison. Tu l'as très bien décrit.

    Pourtant comment communiquer quand l'un des deux ne veut rien entendre? l'amour n'est pas toujours suffisant, c'est souvent le plus intelligent des deux qui capitule, mais cela ne fait pas avancer la solution aux problèmes posés. je me suis rendue compte qu'il faut  aussi quelquefois une personne extérieure pour dénouer le problème. L'orgueil mal placé de l'un des deux ne voudra pas reconnaître ses erreurs mais il l'acceptera de se rendre à l'évidence si c'est quelqu'un d'autre qui lui fait voir les choses sous un angle différend et là, ça marchera(en principe)quand je parle de "IL" cela peut être aussi "Elle", bien entendu.

    Excellent article qui donne à réfléchir.

    Bonne journée.

    Marie

    19
    Lundi 16 Février 2015 à 12:41

    Je pense que la communication par excellence se traduit par une conversation. Qui dit conversation, dit échange. Qui dit échange, dit

    même idées, ou idées contraires. Certes des caractères forts rejettent

    souvent le fait de discuter leur point de vue... Pourtant, et par expérience

    je peux affirmer que à la longue, deux caractères forts et affirmés peuvent arriver à communiquer et à échanger leurs idées.

     

    Bonne semaine Mireille. 

     

    http://des-photo-et-des-mots.blogspot.com

    18
    Vendredi 6 Février 2015 à 15:52

    Coucou Mireille
    Une très belle analyse qu'il faudrait pouvoir suivre ! Elle est très juste !

    Mais très compliquée !

    Pour avoir une relation cœur à cœur, il faut que les DEUX soient capables de VOULOIR agir dans ce sens !!! frown

    Si l'un des 2 partenaires a un égo trop dominateur, ce qui est TRES courant, le dialogue tourne court.... et c'est le rapport de forces qui s'enclenchent automatiquement.... même si toi tu ne le souhaites pas et reste dans le silence... Silence qui sera interprété comme une bouderie, alors que tu ne veux simplement pas aggraver un situation dangereuse !
    Et l'autre, buté dans son délire, continue de vouloir dominer... et ça dure !

    car effectivement, comme le décrit si bien Sereine nous n'avons pas un dialogue entre lui et elle, mais entre lui et ce que lui pense de elle, et elle et ce qu'elle pense de lui... c'est un rapport à 4 ! et si lui se veut miroir de son père (orgueilleux et autoritaire) car il l'admire ou a simplement ses gènes,

    c'est une relation qui se complique car c'est lui + son père et la façon dont il perçoit elle,
    et elle (peut être plus le miroir de sa mère, sa grand mère ou autre... ?) et la façon dont elle perçoit lui...

    Donc on se retrouve à 3 +2, 3 + 3 voir plus compliqué !

    Voilà pourquoi souvent, c'est un dialogue de sourds ! Il faut savoir dépasser tout cela....

    De plus les personnes "égotives", souvent agressives, ont un grand problème avec le "cœur"... et ne savent pas revenir sur leurs positions ni reconnaître leurs torts...

    Alors comment faire ? pas facile... Attendre ? pas facile, et il en reste tjrs qq chose, comme une amertume ou une colère... etc

    Je rejoins également Mansfield dans son argumentation !

    Mais Mireille, je sais que ton analyse est l'idéal à atteindre.... quand on le peut ! et le monde serait génial et agréable à vivre....

    Bises, douce Mireille et merci pour ce baume au coeur

    17
    Mercredi 4 Février 2015 à 14:53
    DANIELLE1943

    Bonjour Mireille j espère que tout va chez toi ta Famille car je m inquiéte un peut toi qui fait des articles et là toujours le même et MIMI commment elle ce portez ???des caresses à elle et je t embrasse excellente Mercredi Danielle

    16
    Jeudi 29 Janvier 2015 à 17:36
    DANIELLE1943

    Bonjour MIREILLE

    juste pour te dire passe une excellente journée caresses à MIMI bisous Danielle

    15
    Mercredi 28 Janvier 2015 à 09:01

    coucou ici

    14
    Mardi 27 Janvier 2015 à 14:57
    DANIELLE1943

    Bonjour Mireille

    un beau texte qui donne à réfléchir merci à toi et je te souhaite un bon Mardi et de belles caresses à MIMI .j espère que tout va bisous Daniellle

    13
    Dimanche 25 Janvier 2015 à 10:27

    "Chuchoter avec son cœur ou crier son égo" : quelle belle expression !

    Bon dimanche Mireille et câlinous à Mimi

    12
    Jeudi 22 Janvier 2015 à 15:21

    C'est bien dit. J'en profite pour te souhaiter une belle journée.

    11
    Lundi 19 Janvier 2015 à 10:15

    coucou Mireille

    quand je travaillais a l'école,un maître baisser de plus en plus le ton quand les autres crier,au bout d'un moment ,tout le monde était obliger de se taire pour écouter ce maitre

    belle journée

    10
    Samedi 17 Janvier 2015 à 18:36

    Moi je dirai plutôt le bal des perdants car les autres personnes en ont marre qui quitte la partie

    A bientôt

    9
    Samedi 17 Janvier 2015 à 09:02

    Un constat juste et pourtant, il est difficile de communiquer quand l'un des partenaires a décidé que la relation n'en vaut pas la peine, échanger, dialoguer c'est se respecter et donner à l'autre une place dans sa vie. Quand on n'y tient pas ou que l'avis de l'autre n'a pas vraiment d'importance pour soi, les discussions tournent court, malheureusement. Bise à toi

    8
    Vendredi 16 Janvier 2015 à 06:42

    un joli texte ! bonne journée

    7
    Jeudi 15 Janvier 2015 à 20:10

    Je suis ok avec la 1ère partie. 2 égos face à face donne toujours un rapport de force.

    Ensuite ta réflexion sur parler avec son coeur et s'excuser ne me va pas.

    En fait pour bien communiquer il faut admettre que je suis moi et tu es deux. On est 2, non 1 pour l'autre.

    Communiquer c'est être soi, le dire, l'assumer. C'est aller jusqu'au bout de soi. Ex : là maintenant j'ai envie de te parler, de passer la soirée avec toi en mangeant des frites. ça c'est moi. Donc je dois aller jusqu'au bout de moi et te passer le message. Ensuite ce n'est plus moi, c'est toi. Comme on dit la balle est dans ton camp. Toi tu as ma proposition et tu vas en disposer en fonction de qui tu es toi 100%. Ex : toi tu as très mal aux pieds, tu as envie de t'asseoir, de regarder un vieux film avec Bourvil, les pieds sur la table de salon, ensuite tu iras te coucher. Donc tu fais du toi et tu dis : non merci. Là toi a été jusqu'au bout de lui-même.

    Là nous n'avons pas d'égo, là nous avons des êtres humains.

    Pourquoi les choses tournent mal ? Parce que moi c'est comme mise à nue en énonçant son désir et ce moi n'ayant pas eu la réponse voulu il y a un sentiment de rejet HORS toi n'as pas rejeté moi, toi a rejeté les frites, la compagnie.

    Le problème démarre quand on veut l'autre prolongation de soi.

    Ne pas oublier : l'égoïsme c'est attendre que l'autre face ce que j'attends.

    6
    Jeudi 15 Janvier 2015 à 17:12

    je partage tes paroles et je dis même mieux vaut ne pas parler de sujets qui peuvent entraîner des conflits car nous avons tous des idées différentes

    5
    Jeudi 15 Janvier 2015 à 09:58

    Un beau et sensible texte!

    Alors chuchotons avec notre coeur pour garder les amis et nos plumes...

    Bonne journée Mireille

    4
    Jeudi 15 Janvier 2015 à 09:48

    c'est tellement vrai, bonnes pensées,

    bonne journée

    bises

    DOmie

    3
    Jeudi 15 Janvier 2015 à 09:02

    Tellement juste et si peu appliqué....

    Bonne journée

    2
    Jeudi 15 Janvier 2015 à 08:00
    jill bill

    Pas faux Mireille... les cris et autres ne résolvent rien, vaut mieux y mettre du coeur lorsqu'un souci survient entre nous.... ;-) Bises de JB

    1
    Jeudi 15 Janvier 2015 à 07:59

    Une bonne réflexion.
    Bisous et bon jeudi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :