• Charlie Chaplin

     

    Charlie ChaplinCharlie Chaplin

    Né à Londres le 16/04/1889 ; Mort à Veney le 25/12/1977

    Sir Charles Spencer Chaplin Junior, plus connu sous le nom de Charlie Chaplin, est né le 16 avril 1889 à Londres au Royaume-Uni, soit 4 jours avant Adolf Hitler qu'il tentera de ridiculiser à l'écran. Ses parents, Charles et Hannah, tous deux artistes de music-hall, se séparent avant ses trois ans. Mme Chaplin se bat pour élever Charles et son demi-frère aîné Sydney, enfant illégitime, malgré sa santé défaillante (elle a fini par être internée en hôpital psychiatrique). Vivant la plupart du temps dans des conditions d’extrême pauvreté, les deux garçons passent le plus clair de leur petite enfance dans des institutions pour jeunes indigents ce qui lui inspirera le scénario de l'un de ses films Le Kid. Après avoir étudié la pantomime, il obtient ses premiers contrats au théâtre et y rencontre Stan Laurel (Laurel et Hardy). Lors d'une tournée aux Etats-Unis, le studio Keystone lui propose un emploi.

    Les films sont tournés très rapidement et dans l'affolement. On lui demande d'improviser un déguisement et c'est ainsi que Charlie Chaplin crée le personnage de Charlot le vagabond. A partir de 1914, il réalise lui-même ses films qui rencontrent un succès immense. Ses cachets sont décuplés et les studios veulent tous sortir leur Charlot. Alors que tous les acteurs et cinéastes se sentent exploités par l'industrie, Charlie Chaplin fonde la United Artists.

    D'abord simples sketches, l'univers comique devient teinté par les problèmes sociaux de l'époque comme dans La Ruée vers l'or (1925). Les Temps modernes (1936) reste son oeuvre la plus connue. C'est le dernier film muet de l'Histoire à l'exception de la chanson qu'il entonne dans le restaurant où il est employé. Le film dénonce sous le comique de situation une réalité, celle des ouvriers obligés de soutenir des cadences effrénées sur les chaînes de montage des usines de la production de masse. Le pauvre Charlot en perd même la tête, poursuivant une femme dans la rue armé d'une clé à molette parce qu'elle porte des boutons ressemblant à des écrous. Charlie Chaplin ne croit pas au cinéma parlant et il faudra attendre Le Dictateur en 1940, une satyre de l'invasion allemande en Europe et une caricature du Führer. Le film est interdit en Europe et ne sortira en France qu'en 1945.

    Il réalisera encore Monsieur Verdoux à partir d'un scénario d'Orson Welles qui s'inspire de l'affaire Landru, en 1946, puis son dernier film pour Charlot Les Feux de la Rampe en 1952 où Buster Keaton et lui illustrent la fin d'une époque, celle du muet et du noir & blanc. Victime du maccarthisme, harcelé par le FBI, il s'établit en Suisse. Il tourne un dernier film, en couleur, en 1967 : La comtesse de Hong-Kong avec Sophia Loren et Marlon Brando.

    Charlie Chaplin décède le 25 décembre 1977.



     

      

    « Les meilleures choses de la vieCitation - chat »

  • Commentaires

    25
    Mercredi 11 Janvier à 06:27

    Merci pour cet article et pour la voix de Nat king Cole ,j'ai tout aimé !

    Bisous 

    Nicole 

      • Jeudi 12 Janvier à 00:54

        Bonjour Nicole, contente que tu aies aimé, merci à toi smile

    24
    Mardi 10 Janvier à 21:11
    colettedc

    Oh ! Merci Mireille, pour cet article que j'ai pris plaisir à lire ! Bonne poursuite de ce mardi ! Amitiés

      • Mardi 10 Janvier à 23:32

        Contente que tu aies aimé Colette, un grand homme ce Chaplin ! Et j'ai fait une petite biographie ce qui a été un peu difficile à faire tellement il y avait des infos. 

    23
    Mardi 10 Janvier à 20:07

    Bonsoir,

    Merci pour cette intéressante biographie, je viens d'apprendre quelque chose. Je pense que j'ai vu tous ses films, j'adorais ses gags.

    Bises

    Avec toute mon amitié.

      • Mardi 10 Janvier à 23:30

        J'ai tenté de faire une courte biographie de C. Chaplin mais pas évident tellement il y avait de choses sur son enfance, ses parents, sa carrière, ses femmes... contente que tu aies apprécié.

    22
    Mardi 10 Janvier à 15:09

    oui un grand parmi les grands !et on connait que peu sa vie  merci  pour ce bel article  j'en apprend !! bises bel am a+

      • Mardi 10 Janvier à 23:29

        Bonjour Bébert, ça me fait plaisir ! bonne journée

    21
    Mardi 10 Janvier à 12:23

    Je connaissais un peu la vie de cet immense artiste que j'admire beaucoup.

    Un joli coup de chapeau à Charlot!

      • Mardi 10 Janvier à 12:44

        Je ne connaissais pas son enfance difficile et pauvre ... sa mère qui était malade et qui avait été internée dans un hôpital psychiatrique. Bien des choses tristes pour lui qui est devenu comédien humoriste.

    20
    Mardi 10 Janvier à 11:50

    MERCI Mireille pour cet excellent article consacré à ce très grand Monsieur !!!

    Bonne journée, bisous

      • Mardi 10 Janvier à 12:42

        Contente que cela t'ait plu Miss Parker, bisous

    19
    Mardi 10 Janvier à 11:21

    Un joli document, bravo.

    Bonne journée

      • Mardi 10 Janvier à 12:42

        Merci Jobel, bonne journée ! 

    18
    Mardi 10 Janvier à 11:13

    Bien ton article ,bonne journée bisous

     

      • Mardi 10 Janvier à 12:41

        Merci Estrelita, bonne journée ! 

    17
    Mardi 10 Janvier à 10:36

    J'ai toujours aimé Charlot... 

    En Irlande en septembre 2006, mon mari m'a photographiée aux côtés de sa statue à taille réelle guère plus grande que moi. Et je ne mesure qu'un mètre, 58 ! Une photo chère à mon coeur.

    Bises

      • Mercredi 11 Janvier à 16:42

        Oui c'est une bonne idée !

        Biz

      • Mardi 10 Janvier à 12:41

        Un beau souvenir que tu as de lui avec cette photo ! tu la partageras avec nous sur ton blog ou sur FB si tu veux smile

    16
    Mardi 10 Janvier à 10:23
    Un Grand bonhomme! !!Oui la scène du Dictateur est un chef d'oeuvre!
    Bonne journée à toi et Mimi.
      • Mardi 10 Janvier à 12:40

        Je viens de voir la scène du dictateur ... excellent ! bonne journée Zoé

    15
    Mardi 10 Janvier à 07:26

    De son décès je m'en souviens très bien, j'étais à la maternité à cette époque, donc c'est un souvenir que je rattache au fils second.... Un acteur comme on en fait plus, merci... Bises

      • Mardi 10 Janvier à 07:39

        J'avais 17 ans à son décès ... alors voilà une date que tu te souviendras toujours Jill !! bises et bon mardi 

    14
    Mardi 10 Janvier à 07:16

    La scène du discours du "Dictateur" est un moment magique hors du commun. Un véritable monument. J'en frissonne à chaque fois que j'entends ce texte qui n'a pas pris une ride. A lire, écouter et à méditer absolument.

    https://www.youtube.com/watch?v=0xCM_pJw-lE

      • Mardi 10 Janvier à 07:40

        Je n'ai jamais vu ce passage merci pour le lien je passe voir tout de suite. 
        Semble que ce soit ce film qui a été arrêté et remis qq années plus tard.

        Je viens de visualiser j'ai bien aimé son discours !! smile

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :