•  

    le-petit-prince.gif


    - Toutes les grandes personnes ont d'abord été des enfants. Mais peu d'entre elles s'en souviennent.

    - Les grandes personnes aiment les chiffres. Quand vous leur parlez d'un nouvel ami, elles ne vous questionnent jamais sur l'essentiel. Elles ne vous disent jamais : " Quel est le son de sa voix ? Quels sont les jeux qu'il préfère? Est-ce qu'il collectionne les papillons? " Elles vous demandent : " Quel âge a-t-il ? Combien a-t-il de frères ? Combien pèse-t-il? Combien gagne son père ? " Alors seulement elles croient le connaître. Si vous dites aux grandes personnes : " J'ai vu une belle maison en briques roses, avec des géraniums aux fenêtres et des colombes sur le toit... ", elles ne parviennent pas à s'imaginer cette maison. Il faut leur dire : J'ai vu une maison de cent mille francs. " Alors elles s'écrient : " Comme c'est joli ! "

    - Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître. Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis.

    - Les hommes, dit le petit prince, ils s'enfournent dans les rapides, mais ils ne savent plus ce qu'ils cherchent. Alors, ils s'agitent et tournent en rond... et cependant ce qu'ils cherchent pourrait être trouvé dans une seule rose ou un peu d'eau. Mais les yeux sont aveugles. Il faut chercher avec le coeur.

    - Les gens ont des étoiles qui ne sont pas les mêmes.


    Le Petit Prince
    Antoine de Saint-Exupéry

     


    57 commentaires
  •  

    scott-mattlin.png
    " Quiet Prelude "



    Scott Mattlin est un artiste avec une profonde gratitude et passionné de la beauté dans le monde naturel et dans l'esprit humain.  Cette joie enthousiaste et sensible se traduit fortement dans ses œuvres. Mattlin peint le monde privé à qui il témoigne. Que ce soit un moment intime capturé entre la mère et de l'enfant, un aperçu de la rêverie solitaire d'une danseuse de ballet, ou une vue privée dans ce monde sacré du nu intemporelle; le choix de l'objet de l'artiste, sa capacité magistrale extemporanée pour la composition, et son talent brillant pour la juxtaposition de la lumière et de l'ombre - tout évoque une sensation puissante du monde ancien, mais avec un bord moderne irrésistible. 

    À près de 30 ans, alors qu'il s'apprête à entrer à l'École de Design Art Center en Californie,  il développe une relation amicale avec un groupe d'artistes locaux. Parmi eux, le peintre animalier Joe Garcia, qui accepte de devenir son mentor. Scott abandonne ses plans pour l'éducation formelle et s'est lancé dans un programme intensif de quatre ans d'études et de peinture qui allait changer sa vie à jamais.

    Depuis ce temps, le dévouement de Scott à créer de belles peintures expressives a manifesté largement dans le développement d'un large éventail de collectionneurs enthousiastes, des expositions, et des récompenses.  Le travail de Scott est apparu dans de nombreux articles de magazines tels que Art du Sud-Ouest, le magazine Lattitudes, Western Art and Architecture, collectionneur d'art américain, et d'autres.

    Le travail de Scott est représenté par un certain nombre de belles galeries à travers les États-Unis, et il continue à exposer dans un groupe restreint d'invitation d'expositions maîtres chaque année. Il vit actuellement à Denver, au Colorado, où il maintient son nouveau studio.


    scott-mattlin1.jpg


    24 commentaires
  • non

    8 règles pour apprendre à dire NON

    Dire non, ça s'apprend. Parce que votre handicap n'est pas insurmontable, voici huit conseils pour vous aider à vous affirmer progressivement.

    Écoutez-vous : Votre ami qui ne rend jamais ce qu'on lui prête vient encore vous demander s'il peut vous emprunter un DVD. Vous sentez alors monter en vous l'angoisse et la contrariété, car vous savez que si vous acceptez, vous ne récupérerez pas votre bien. Soyez donc attentive à ces sentiments qui vous envahissent, ils vous permettront de prendre la bonne décision. Si vous avez l'impression de vous sacrifier, d'aller contre votre volonté, vous devez refuser. De même, sachez quelles sont vos priorités et vos limites, et tenez-en compte avant d'accepter de rendre un service qui vous coûte.

    Prenez votre temps : Ne vous précipitez pas pour répondre à votre interlocuteur. N'hésitez pas à prendre le temps de la réflexion. C'est un bon moyen de lui signifier que ce n'est pas gagné d'avance, que sa requête vous pose problème. Vous ne répondrez pas sous la pression et vous pourrez ainsi réfléchir calmement à votre réponse, au lieu d'accepter sur le champ parce que vous ne savez pas comment lui dire non.

    Cessez de vous justifier : " Non, désolée, je ne peux pas venir dîner chez toi samedi, je crois que je couve une mauvaise grippe " : qui n'a jamais inventé une telle excuse pour éviter une soirée à laquelle on n'a pas envie d'aller? Au risque de se mettre dans une situation délicate. Par peur de blesser l'autre, vous avez souvent tendance à vouloir justifier votre refus, comme si vous n'étiez pas convaincu de sa légitimité. C'est en quelque sorte une façon de plaider coupable, alors que vous êtes tout à fait en droit de dire non. Au lieu de mentir, ou de vous lancer dans des longs discours et de sombres explications, contentez-vous d'un simple " Non, je ne peux pas ".

    Prenez du recul : Ne culpabilisez pas ! Ce n'est pas parce que vous déclinez une invitation que votre ami sera blessé. Peut-être un peu déçu à la rigueur. Tâchez donc de comprendre et d'analyser ce qui est réellement en jeu dans votre relation, au lieu de dramatiser et d'imaginer le pire. Prenez conscience que votre entourage ne va pas vous rejeter et vous critiquer parce que vous n'êtes pas à leur service. Sachez d'ailleurs que les personnes qui ne savent pas dire non ne sont pas mieux perçues que les autres, bien au contraire.

    Usez de tact : Dire non, c'est bien, à condition de trouver le ton et la forme adaptée. Un non sec, brutal, énoncé avec agressivité sera forcément mal pris par votre interlocuteur. Exprimez-vous avec diplomatie et empathie : " Je désolée, mais je n'ai pas le choix ". Votre refus s'en trouvera ainsi adouci.

    Tenez bon : Suite à votre refus, votre interlocuteur risque d'insister, de trouver mille et une bonnes raisons pour vous d'accepter. Ne vous laissez pas déstabiliser et influencer par ses contre-arguments. Soyez claire et ferme. Répétez votre refus aussi longtemps que nécessaire, sans chercher de nouvelles justifications. Il s'agit là de montrer que vous savez ce que vous voulez, et que vous êtes vous même convaincue de votre non.

    Proposez une alternative : Si vous ne pouvez vous résoudre à dire non, cherchez une solution de substitution. Cela vous coûte d'emmener votre voisine chez le coiffeur mardi, alors que vous pourriez le faire sans problème mercredi? Proposez-lui de décaler son rendez-vous au lendemain. Vous ne voulez pas passer votre samedi soir chez vos parents? Invitez-les plutôt à déjeuner le dimanche midi. Vous faites ainsi preuve de bonne volonté, cela vous épargnera les cas de conscience et autres scrupules.

    N'abusez pas du non : Trop de non tue le non ! N'opposez pas systématiquement un refus sous prétexte que vous devez affirmer votre personnalité. Distinguez les situations où vous êtes en droit de dire non, et celles où refuser serait malvenu : par exemple lorsque votre collègue en instance de divorce vous demande de terminer son dossier en cours. Vous risqueriez de passer pour un individu égoïste et peu sympathique.  
     

    Suggestion de livres :

    " Savoir dire non"  - Marie Haddou
    Amis, collègues, parents... Qu'est-ce qu'on aimerait pouvoir leur dire non ! Psychologue clinicienne, Marie Haddou s'appuie sur des exemples tirés du quotidien et explique les peurs qui nous bloquent, avant de proposer différentes méthodes pour changer et parvenir à s'affirmer sans culpabiliser.                           

    " Savez-vous dire non? " - Ghislaine Trabacchi
    Osez-vous tenir tête à votre conjoint ? Savez-vous vous faire respecter ? Etes-vous influençable ? Ce livre propose un éventail de tests psychologiques qui vous aideront à mieux vous connaître. Vous pourrez ensuite surmonter vos difficultés, grâce à des conseils adaptés à votre profil.

    " Savoir et oser dire non " - Sara Famery
    L'ouvrage propose au lecteur d'analyser les causes de son incapacité à dire non : enfance, éducation, culture... Ce guide de développement personnel invite à se libérer de ses blocages, pour enfin trouver le moyen de dire non.



    30 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires